• Bannière #4 de l'Institut des sciences cognitives

Auteur : plourde_mi

Première conférence ISC 2018-2019

D’où vient la conscience ?

Cette conférence est organisée conjointement avec le Centre de recherche en neurosciences cognitives de l’UQAM (NeuroQAM)

Conférencier invité : Claude Braun, Ph.D. Professeur associé au Département de psychologie de l’UQAM.

Vendredi le 21 septembre 2018, à 15h00
Local SU-1550
Pavillon Adrien-Pinard (SU)
100, rue Sherbrooke Ouest
Montréal

La conférence sera suivie d’un vin-fromage.

 

Conférence : Animal Rights and the Cluster Concept of Person

Dans le cadre de sa 35e conférence intitulée Animal Rights and the Cluster Concept of Person, Fillosophie a le plaisir d’accueillir la philosophe Kristin Andrews (York University), conférencière par ailleurs invitée lors de la toute dernière école d’été de l’ISC sur la cognition animale.

Vous êtes invité-es à y assister le vendredi 28 septembre à 13h, au local W-5215 (455 René Lévesque, Est) de l’UQAM. Détails.

Nathalie Guin – Modèles et outils pour guider l’élicitation des connaissances en EIAH : analyse de traces, génération d’exercices, personnalisation des activités

Écouter la conférence du 28 mai 2018

Conférencière : Nathalie Guin, Maître de conférences HDR en informatique à l’Université Lyon 1.

Nathalie Guin a obtenu en 1997 une thèse de doctorat en Informatique à l’Université Paris 6. Maître de conférences au département d’Informatique de l’Université Lyon 1 depuis 1998, elle a soutenu son Habilitation à Diriger des Recherches en 2014. Elle fait partie de l’équipe TWEAK (Traces, Web, Education, Adaptation, Knowledge) du laboratoire CNRS LIRIS. Ses travaux en EIAH sont conduits au sein de nombreux projets de recherche collaboratifs financés par le CNRS, l’ANR ou les Investissements d’Avenir. Actuellement présidente de l’ATIEF (Association des Technologies de l’Information pour l’Éducation et la Formation), elle anime depuis de nombreuses années la communauté de recherche française en EIAH. Nathalie Guin est actuellement professeure invitée à l’UQAM, dans le laboratoire GDAC-LIA.

Résumé : L’un des principaux atouts des EIAH (Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain) est leur capacité à s’adapter à l’apprenant, afin que chaque élève puisse apprendre à son rythme et selon ses besoins. La personnalisation est donc une des problématiques fondamentales de ce domaine de recherche. Nos travaux visent à proposer des modèles et des outils permettant l’élicitation des connaissances nécessaires à l’EIAH pour qu’il s’adapte automatiquement à chaque apprenant, mais selon une stratégie définie par l’enseignant. Il s’agit de permettre à un utilisateur (enseignant, expert, analyste) d’expliciter les connaissances qui seront nécessaires au système informatique pour accomplir la tâche que l’on en attend.

Dans cet exposé, nous aborderons trois thématiques de recherche concourant à la personnalisation des EIAH.

La première concerne la modélisation de l’apprenant. Il s’agit d’élaborer un profil de l’apprenant à partir de l’analyse de ses traces d’interaction avec un EIAH. Nous proposons un outil permettant à un utilisateur non informaticien d’explorer les traces, de leur donner du sens, et d’élaborer des méthodes de calcul d’indicateurs permettant d’alimenter un profil d’apprenant.

La deuxième question de recherche concerne la construction d’exercices répondant à certains critères définissant un besoin. Nous proposons un outil auteur permettant à un enseignant de générer de manière semi-automatique des exercices d’entrainement. L’enseignant définit un modèle d’exercice destiné à évaluer une compétence, et des générateurs d’exercices exploitent ce modèle pour proposer plusieurs exercices évaluant la même compétence.

Enfin, la troisième question de recherche concerne la manière dont on va piloter la génération d’exercices en fonction des profils. Nous considérons qu’il est important de confier la définition de la stratégie de personnalisation à l’enseignant. Nous proposons donc des modèles permettant une mise en œuvre par le système d’un processus d’individualisation défini par l’enseignant.

Lundi 28 mai : Conférence ISC en partenariat avec le GDAC-LIA (Laboratoire d’intelligence artificielle)

Modèles et outils pour guider l’élicitation des connaissances en EIAH : analyse de traces, génération d’exercices, personnalisation des activités

Lundi le 28 mai 2018  (La conférence est maintenant en ligne)

Nathalie Guin, Maître de conférences HDR en informatique à l’Université Lyon 1.

Nathalie Guin a obtenu en 1997 une thèse de doctorat en Informatique à l’Université Paris 6. Maître de conférences au département d’Informatique de l’Université Lyon 1 depuis 1998, elle a soutenu son Habilitation à Diriger des Recherches en 2014. Elle fait partie de l’équipe TWEAK (Traces, Web, Education, Adaptation, Knowledge) du laboratoire CNRS LIRIS. Ses travaux en EIAH sont conduits au sein de nombreux projets de recherche collaboratifs financés par le CNRS, l’ANR ou les Investissements d’Avenir. Actuellement présidente de l’ATIEF (Association des Technologies de l’Information pour l’Éducation et la Formation), elle anime depuis de nombreuses années la communauté de recherche française en EIAH. Nathalie Guin est actuellement professeure invitée à l’UQAM, dans le laboratoire GDAC-LIA.

Résumé : L’un des principaux atouts des EIAH (Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain) est leur capacité à s’adapter à l’apprenant, afin que chaque élève puisse apprendre à son rythme et selon ses besoins. La personnalisation est donc une des problématiques fondamentales de ce domaine de recherche. Nos travaux visent à proposer des modèles et des outils permettant l’élicitation des connaissances nécessaires à l’EIAH pour qu’il s’adapte automatiquement à chaque apprenant, mais selon une stratégie définie par l’enseignant. Il s’agit de permettre à un utilisateur (enseignant, expert, analyste) d’expliciter les connaissances qui seront nécessaires au système informatique pour accomplir la tâche que l’on en attend.

Dans cet exposé, nous aborderons trois thématiques de recherche concourant à la personnalisation des EIAH.

La première concerne la modélisation de l’apprenant. Il s’agit d’élaborer un profil de l’apprenant à partir de l’analyse de ses traces d’interaction avec un EIAH. Nous proposons un outil permettant à un utilisateur non informaticien d’explorer les traces, de leur donner du sens, et d’élaborer des méthodes de calcul d’indicateurs permettant d’alimenter un profil d’apprenant.

La deuxième question de recherche concerne la construction d’exercices répondant à certains critères définissant un besoin. Nous proposons un outil auteur permettant à un enseignant de générer de manière semi-automatique des exercices d’entrainement. L’enseignant définit un modèle d’exercice destiné à évaluer une compétence, et des générateurs d’exercices exploitent ce modèle pour proposer plusieurs exercices évaluant la même compétence.

Enfin, la troisième question de recherche concerne la manière dont on va piloter la génération d’exercices en fonction des profils. Nous considérons qu’il est important de confier la définition de la stratégie de personnalisation à l’enseignant. Nous proposons donc des modèles permettant une mise en œuvre par le système d’un processus d’individualisation défini par l’enseignant.

 

 

12 avril – L’abduction comme mode de raisonnement en sciences du design (Séminaire DIC / ISC)

Séminaire conjoint du programme de doctorat en informatique cognitive et de l’Institut des sciences cognitives

Jeudi le 12 avril 2018 (Les conférences sont maintenant en lignes, ci-dessous)

Serge Robert – Introduction à l’abduction comme mode de raisonnement Écouter

Andy Dong – L’abduction et les sciences du design  Écouter

Charles Huot – L’abduction dans les affaires, retour d’expériences Écouter

Courtes biographies

Serge Robert est professeur titulaire au département de philosophie de l’UQAM.  Son domaine de recherche est l’étude interdisciplinaire (logique, philosophie, psychologie, informatique, neuroscience) des mécanismes du raisonnement humain et de leurs fonctions cognitives. Ce travail est accompagné par la construction d’un système tutoriel intelligent pour l’enseignement de la logique. Serge Robert est co-directeur du Laboratoire d’Analyse Cognitive de l’Information (LANCI), un laboratoire de recherche en sciences cognitives. Le traitement de l’information et de la connaissance y est analysé selon des perspectives psychologiques, philosophiques et informatiques.  Il est également directeur du groupe C.L.I.C. (Compétence Logique, Inférence et Cognition) affilié au Département de philosophie de l’UQAM. Le groupe a pour objectif général d’étudier les compétences logiques ainsi que leur acquisition.

Andy Dong dirige le programme de MBA en stratégie de conception au California College of the Arts.  La recherche du professeur Andy Dong aborde l’activité qui est au cœur de l’ingénierie: la conception de nouveaux produits et services. Il a rejoint l’Université de Sydney en 2003 après avoir terminé son doctorat et sa formation postdoctorale en génie mécanique à l’Université de Californie à Berkeley. Il a débuté sa carrière à la faculté d’architecture, de design et de planification en tant que Lecturer et est finalement devenu le chef de discipline pour le Design Lab. En 2010, il a reçu une bourse de recherche australienne du Future Research Council. Il a été nommé titulaire de la chaire Warren Centre Chair for Engineering Innovation en 2012 et a rejoint la faculté d’ingénierie et des technologies de l’information. Il est membre du comité de rédaction des principales revues de recherche en design, y compris Design Studies, du Journal of Engineering Design et de Research in Engineering Design.

Lire : 1.  Dong, A., Garbuio, M., & Lovallo, D. (2016a). Generative sensing: A design perspective on the microfoundations of sensing capabilities. California Management Review, 58(4), 97–117. // 2.  Dong, A., Garbuio, M., & Lovallo, D. (2016b). Generative sensing in design evaluation. Design Studies, 45, 68–91. // 3.  Dong, A., Lovallo, D., & Mounarath, R. (2015). The effect of abductive reasoning on concept selection decisions. Design Studies, 37, 37–58. // 4.  Garbuio, M., Dong, A., Lovallo, D., & Porac, J. (2015). A Design Cognition Perspective on Strategic Option Generation. In Cognition and Strategy (Vol. 32, pp. 437–465). Emerald Group Publishing Limited.

Charles Huot préside actuellement le Groupement français de l’industrie de l’information (GFII).  Il détient un doctorat en sciences de l’information, obtenu en 1992.  Après une courte carrière chez IBM France (1990-2000) comme responsable de l’équipe IBM Text Mining, il cofonde la start-up TEMIS.  Créé en 2000, TEMIS est le premier fournisseur des solutions logicielles Corporate Text Mining et Text Analytics pour l’entreprise. Charles Huot y est nommé V.-P. Opérations.  TEMIS répond aux besoins de gestion de données non structurées des firmes et des gouvernements, dans des environnements où le traitement de l’information est crucial.  Plus récemment, le Dr Huot occupe le poste de V.-P. Développement des affaires chez EXPERT SYSTEM.  EXPERT SYSTEM a créé Cogito, une technologie d’analyse de texte qui transforme la façon dont les organisations trouvent, comprennent et utilisent l’information. Cogito s’appuie sur des algorithmes d’intelligence artificielle propriétaires pour offrir une valeur commerciale et un retour sur investissement en extrayant des connaissances exploitables à partir d’informations internes et externes et en automatisant les processus métier. La technologie Cogito a été déployée pour servir les entreprises et les organisations gouvernementales dans certaines des plus grandes firmes mondiales comme Shell, Chevron, Eli Lilly, Nalco Champion, Bloomberg BNA, Sanofi, Thomson Reuters, Wiley, Wolters Kluwer, le département de l’Agriculture des États-Unis et le département de la Justice des États-Unis.

13 avril – Première journée Juniors / Industrie de l’ISC

Journée Juniors / Industrie de l’ISC

Journée dédiée à l’abduction dans la conception appliquée à l’industrie du logiciel – particulièrement les logiciels de text mining et d’intelligence concurrentielle.

« La sélection d’un projet d’innovation pour le développement de produits est une décision complexe, stratégique et managériale qui partage une partie essentielle avec l’idéation conceptuelle et l’évaluation dans la conception: l’évaluation de la créativité. Ce problème est particulièrement prononcé pour les produits qui n’existent pas encore ou n’ont jamais été commercialisés en masse. /…/ Comment cette décision peut-elle être affectée par des formes de raisonnement logique? » (Dong et al., 2012)

Le vendredi 13 avril, de 09:00 à 15:45

INSCRIPTION OBLIGATOIRE ICI

 

Programmation

AM  –  Local DS-2505

09 :00 Accueil

09 :30 L’abduction dans les sciences du design

Présentation du professeur Andy Dong, directeur du programme MBA en stratégie de design au California College of the Arts.

11 :00 Panel : innovation, conception et sciences du design

11 :30 Les besoins en intelligence de la Ville de Montréal

Présentation de Sylvain Perras, Directeur et CIO, Service des technologies de l’information à la Ville de Montréal

PM  –  Local DS-1950

13 :00 Lunch offert

13 :30 Défis de l’intelligence d’affaires en France et dans le monde

Présentation de Charles Huot, président du Groupement Français de l’Industrie de l’Information (GFII).

14 :30 Panel : technologie du text mining et intelligence artificielle

15 :45 Fin

 

Courtes biographies :

Andy Dong, Ph.D.

La recherche du professeur Andy Dong aborde l’activité qui est au cœur de l’ingénierie: la conception de nouveaux produits et services. Il a rejoint l’Université de Sydney en 2003 après avoir terminé son doctorat et sa formation postdoctorale en génie mécanique à l’Université de Californie à Berkeley. Il a débuté sa carrière à la faculté d’architecture, de design et de planification en tant que Lecturer et est finalement devenu le chef de discipline pour le Design Lab. En 2010, il a reçu une bourse de recherche australienne du Future Research Council. Il a été nommé titulaire de la chaire Warren Centre Chair for Engineering Innovation en 2012 et a rejoint la faculté d’ingénierie et des technologies de l’information. Il est membre du comité de rédaction des principales revues de recherche en design, y compris Design Studies, du Journal of Engineering Design et de Research in Engineering Design.

Lire :

Dong, A., Garbuio, M., & Lovallo, D. (2016a). Generative sensing: A design perspective on the microfoundations of sensing capabilities. California Management Review, 58(4), 97–117.

Dong, A., Garbuio, M., & Lovallo, D. (2016b). Generative sensing in design evaluation. Design Studies, 45, 68–91.

Dong, A., Lovallo, D., & Mounarath, R. (2015). The effect of abductive reasoning on concept selection decisions. Design Studies, 37, 37–58.

Garbuio, M., Dong, A., Lovallo, D., & Porac, J. (2015). A Design Cognition Perspective on Strategic Option Generation. In Cognition and Strategy (Vol. 32, pp. 437–465). Emerald Group Publishing Limited.

 

Sylvain Perras, M.Sc.

  1. Sylvain Perras détient une maîtrise en informatique de gestion de l’UQAM. En 2014, il est nommé par le maire de Montréal de l’époque, Denis Coderre, directeur et CIO, Service des technologies de l’information de la Ville de Montréal où il collabore notamment avec le Bureau de la Ville intelligente.

« La Ville de Montréal a amorcé un virage technologique pour mieux servir la population et devenir une ville intelligente et numérique. Ce sont des enjeux à la fois pratiques et stratégiques. Pour réaliser notre vision, nous devons compter sur une organisation performante et qui exerce un fort leadership en matière de technologies de l’information. L’expertise de M. Perras nous permettra de réaliser ce virage et de participer activement au développement technologique et économique de la métropole », déclare alors le maire de Montréal.

Monsieur Perras est un gestionnaire chevronné, fort d’une quinzaine d’années d’expérience en technologies de l’information et en gestion d’équipes multidisciplinaires. Parmi ses réalisations, il a développé et déployé avec succès plusieurs solutions numériques telles des applications mobiles et web, des solutions de collaboration ou libre-service, des portails et des solutions en soutien aux processus d’affaires, notamment dans des contextes de changement.  M. Perras a débuté sa carrière à la Banque Nationale du Canada, organisation dans laquelle il est resté 18 ans et où il a occupé plusieurs postes clés dans le domaine des technologies de l’information. Avant 2014, M. Perras a agi à titre de Premier directeur, responsable du portefeuille d’applications en Technologies de l’information au sein de la Société Radio-Canada.

 

Charles Huot, Ph.D.

Charles Huot préside actuellement le Groupement français de l’industrie de l’information (GFII).  Il détient un doctorat en sciences de l’information, obtenu en 1992.  Après une courte carrière chez IBM France (1990-2000) comme responsable de l’équipe IBM Text Mining, il cofonde la start-up TEMIS.  Créé en 2000, TEMIS est le premier fournisseur des solutions logicielles Corporate Text Mining et Text Analytics pour l’entreprise. Charles Huot y est nommé V.-P. Opérations.  TEMIS répond aux besoins de gestion de données non structurées des firmes et des gouvernements, dans des environnements où le traitement de l’information est crucial.

Plus récemment, le Dr Huot occupe le poste de V.-P. Développement des affaires chez EXPERT SYSTEM.  EXPERT SYSTEM a créé Cogito, une technologie d’analyse de texte qui transforme la façon dont les organisations trouvent, comprennent et utilisent l’information. Cogito s’appuie sur des algorithmes d’intelligence artificielle propriétaires pour offrir une valeur commerciale et un retour sur investissement en extrayant des connaissances exploitables à partir d’informations internes et externes et en automatisant les processus métier. La technologie Cogito a été déployée pour servir les entreprises et les organisations gouvernementales dans certaines des plus grandes firmes mondiales comme Shell, Chevron, Eli Lilly, Nalco Champion, Bloomberg BNA, Sanofi, Thomson Reuters, Wiley, Wolters Kluwer, le département de l’Agriculture des États-Unis et le département de la Justice des États-Unis.

 

Steven A. Hillyard – Auditory Influences on Visual Attention and perception

Vendredi le 16 mars 2018, 15h30
Local SH-2420 du Pavillon Sherbrooke
200, rue Sherbrooke Ouest

Conférencier invité : Steven A. Hillyard, Ph.D., Département de neurosciences, UC San Diego.

Dr Hillyard est reconnu pour ses recherches portant sur les processus cognitifs chez l’humain. Il est une figure de proue dans l’étude électrophysiologique de l’attention utilisant la technique de potentiel évoqué (ERP).

La conférence sera suivie d’un vin-fromage.

 

 

Nick Ellis – Usage-based Approaches to Language, Language Acquisition, and Language Processing

Exceptionnellement, la conférence aura lieu lundi le 19 mars 2018, à 18h00
Salle DS-1950
Pavillon J.-A. DeSève
320, rue Sainte-Catherine Est, Montréal
Métro Berri-UQAM

INSCRIPTION

Conférencier invitéNick Ellis, Professor of Psychology, Professor of Linguistics, and Research Scientist in the English Language Institute at the University of Michigan. His research interests include language acquisition, cognition, emergentism, corpus linguistics, cognitive linguistics, applied linguistics, and psycholinguistics. Recent books include: Usage-based Approaches to Language Acquisition and Processing: Cognitive and Corpus Investigations of Construction Grammar (Wiley-Blackwell, 2016, with Römer and O’Donnell), Language as a Complex Adaptive System (Wiley-Blackwell, 2009, with Larsen-Freeman), and Handbook of Cognitive Linguistics and Second Language Acquisition (Routledge, 2008, with Robinson). He serves as  General Editor of Language Learning.

Résumé :  Usage-based approaches hold that we learn language through our experience of language. Corpus Linguistics provides relevant evidence of the latent structure of usage. Cognitive Linguistics and Psycholinguistics are concerned with how people acquire, represent, and process this knowledge.

  1. Usage: The usage of English verb-argument constructions (VACs) is investigated in large corpora in terms of grammatical form, semantics, lexical constituency, and distribution patterns. VAC type-token frequency follows Zipfian scale-free patterns, as does the degree distribution of the corresponding semantic networks. This suggests that language form, language meaning, and language usage might come together across scales to promote robust induction by means of statistical learning over limited samples.
  2. Usage in Learning: Child language acquisition : Analysis of the distribution of VACs in English child-directed speech (CDS) and child language in CHILDES corpora is also shown to be Zipfian, and measures of VAC-verb contingency showed VACs to be selective in their constituency. Language acquisition follows the leads of CDS usage.
  3. Usage in Mind: L1 knowledge: VAC processing is sensitive to statistical patterns of usage. Native speakers free-associated to sparse VAC frames such as ‘he __ across the….’. Multiple regression analyses predicting the frequencies of types generated show independent contributions of (i) verb frequency in the VAC, (ii) VAC-verb contingency, and (iii) verb centrality within the VAC semantic network. Online processing experiments (recognition threshold, naming latency, lexical decision, and meaning judgment) likewise demonstrate effects of these factors. VAC processing involves rich associations, tuned by verb type and token frequencies and their contingencies of usage, which interface syntax, lexis, and semantics.
  4. Usage in Mind: L2 knowledge: L2 advanced learners of English show the same effects, although analyses of their frequencies of production residualized against the English native speaker responses demonstrated additional influence of L1 transfer. L2 knowledge thus demonstrates effects of L2 and L1 usage.

Institut des sciences cognitives

Fondé en 2003, l'Institut des Sciences Cognitives de l'UQAM vise à favoriser la recherche et le développement de compétences dans le domaine des sciences cognitives, à en partager les connaissances, à faciliter les échanges interdisciplinaires et à animer la communauté locale.

Coordonnées

Institut des sciences cognitives
Local DS-4202
320, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 1L7