• Bannière #6 de l'Institut des sciences cognitives

Écoles d’été

REPORTÉ À L'AN PROCHAIN
2020 - Défis cognitifs du changement climatique

DANS LE CONTEXTE ACTUEL DE LA PANDÉMIE DE LA COVID-19, L’ÉCOLE D’ÉTÉ EST REPORTÉE À L’AN PROCHAIN, DU 26 MAI AU 5 JUIN 2021

Le site de l’École d’été 2021 sera mis à jour régulièrement.


Pourquoi les sciences cognitives devraient-elles se rapprocher de la science du climat?
  L’histoire récente a fait de l’ordinateur l’outil principal de la science du climat, permettant aux chercheuses et chercheurs de produire des modèles de la circulation générale de plus en plus complexes et mieux intégrés à des approches systémiques. Ces modèles intégrés permettent de cerner les impacts du changement climatique, de prévoir des réponses économiques et proposer des politiques. Mais les sciences du climat semblent prises dans un paradigme de la computation – que l’évolution des sciences cognitives vers l’interprétation et la cognition située – permet de questionner. Les sciences cognitives ne se définissent plus comme science du traitement de l’information, mais comme sciences humaines, sociales et comportementales de la cognition entre l’humain et son environnement social et physique.

L’enjeu principal de cette École d’été ISC est de remettre l’humain – « L’homme neuronal » – au cœur de la science du climat. C’est le défi que relèvent des spécialistes en sciences du comportement qui veulent contribuer aux modèles du climat, et créer une science sociale du climat pour étudier nos interactions, perceptions, raisonnements et actions dans cette période de conscientisation, de transition et de mise en œuvre de politiques d’atténuation et d’adaptation.

En réfléchissant aux défis cognitifs du changement climatique, l’École d’été ISC 2020 vise à dépasser les frontières disciplinaires et faire avancer le savoir sur les enjeux climatiques. Un évènement international et transdisciplinaire unique réunissant plus de 40 spécialistes pour comprendre comment se mobiliser globalement contre les émissions provoquant l’effet de serre, soit globalement via le marché du carbone, soit en décarbonant nos pratiques et nos outils de façon distribuée et décentralisée. 

2018 - Le problème des autres esprits : sensibilité et cognition animale

L’École d’été 2018, sous le thème Le problème des autres esprits : sensibilité et cognition animale s’est tenue du 26 juin au 6 juillet 2018, sous la direction de Stevan Harnad, professeur au département de psychologie.

Les conférences sont accessibles ici

BLOGUE: https://othermindsproblem.blogspot.com

Survol. Depuis Descartes, les philosophes s’entendent sur le fait qu’il n’y a aucun moyen de savoir avec certitude ni ce que ressent un autre être, ni s’il ressent quoi que ce soit (même s’il vous le dit). Or, la science n’est pas une question de certitude, mais de probabilité et de preuves. Les 7,5 milliards de membres de l’espèce humaine peuvent se raconter ce qu’ils ressentent. Mais il y a 9 millions d’autres espèces sur la planète (20 quintillion d’individus), à partir des mammifères jusqu’aux invertébrés, avec lesquelles les humains partagent une ascendance biologique et cognitive, mais aucune de ces espèces ne possède la parole : lesquelles d’entre elles ont le ressenti? Et  qu’est-ce qu’elles ressentent? Pour répondre à ces questions, leurs porte-paroles humains – les psychologues comparatifs, les éthologues, les évolutionnistes et les neurobiologistes cognitifs, experts éminents en « lecture des pensées » des autres espèces – nous communiqueront à quoi ça ressemble d’être un éléphant, un singe, une baleine, une vache, un cochon, un poulet, une souris, un poisson, un lézard, un homard, un escargot. Ces nouvelles connaissances concernant la sensibilité non humaine ont des implications profondes, non seulement concernant la nature de la cognition humaine, mais aussi concernant notre traitement des autres espèces sensibles.

Plus d’informations

2016 - Le raisonnement

La sixième école d’été, Le raisonnement, s’est tenue entre le 20 juin et le 1er juillet 2016 sous la direction de Serge Robert, professeur au département de philosophie.  Voici quelques-unes des thématiques abordées : les développements récents en logique formelle pour la modélisation du raisonnement humain; l’étude expérimentale de l’heuristique humaine, biais et sophismes.  Résumés etc.

2014 - La science du web et de l'esprit

La cinquième école d’été s’est tenue sous le thème de La science du web et de l’esprit, en juillet 2014.  Les sciences cognitives et les sciences du web ont convergé dans l’étude de la cognition comme distribuée dans le cerveau, entre plusieurs esprits, et entre les esprits et les médias.  Résumés.

2012 - L'évolution et la fonction de la conscience

La quatrième école d’été s’est tenue sous le thème L’évolution et la fonction de la conscience, qui concerne le rôle causal de la conscience dans l’évolution ainsi que le fonctionnement du cerveau et ses compétences, avec un accent particulier sur le « problème dur » : celui d’expliquer le statut causal de la conscience elle-même. Des penseurs distingués représentant la neuroscience, la biologie évolutive, l’informatique, la robotique, l’ingénierie, la psychologie, et la philosophie décriront, du point de vue de leurs disciplines respectives, ce que veut dire « être conscient » et comment et pourquoi faut-il que (certains) organismes soient conscients, afin d’avoir les compétences dont ils ont besoin pour survivre, reproduire et se porter de façon adaptative.

2010 - L'origine du language

La troisième école d’été de l’Institut des sciences cognitives s’est tenue sous le thème L’origine du langage en juin 2010.   Retour sur l’école d’été.  Handbook suite a l’événement.  160 inscriptions et 50 conférenciers. Environ 30 étudiants se sont inscrits à cette activité comme activité créditée de second et troisième cycle (sigles ISC800A et ISC900A).

2008 - La cognition sociale

L’école d’été 2008 s’est tenue sous le thème La cognition sociale, conçue tant dans ses dimensions psychologiques que communautaires. Elle a réuni des chercheurs de renommée internationale dans le domaine et offert ainsi une excellente occasion de formation, mais aussi de réseautage en vue de recherches et d’études futures. Elle a accueilli 50 conférenciers et 160 participants, dont 30 étudiants des deuxième et troisième cycles, inscrits pour crédits.

2003 - La catégorisation

La première école d’été de l’Institut des sciences cognitives s’est tenue sous le thème La catégorisation, telle qu’elle est étudiée par les disciplines des sciences cognitives. Chaque journée a eu pour objet un sujet précis (par exemple la nature des catégories, les catégories syntaxiques, l’acquisition des catégories, l’apprentissage automatique, la naturalisation des catégories, les catégories sémantiques, le fondement nerveux des catégories, etc.).  Handbook suite à l’événement.  130 inscriptions, 50 conférenciers. Environ 20 étudiants se sont inscrits à cette activité comme activité créditée de second et troisième cycle.

Obtenir des crédits

Les écoles d’été peuvent être suivies comme un cours de trois crédits. Chaque école d’été a ses spécificités; les informations suivantes donnent des orientations générales.

L’école d’été correspond à un cours de trois crédits. Il comprend aux alentours de neuf jours de cours (cinq heures de cours par jour) et neuf heures de discussion (une heure par jour), pour un total de 54 heures, ainsi que des présentations d’affiches.

Conditions d’admission : être inscrit à un programme de cycle supérieur faisant partie des disciplines participantes.

Inscription à un cours : les étudiants qui souhaitent recevoir des crédits pour le cours de l’École d’été doivent s’inscrire au cours ISC800X (Maîtrise) ou ISC900X (doctorat).

Évaluation : les étudiants inscrits sont évalués au moyen d’un travail de session qui porte sur un sujet relié au thème de l’École d’été. Chaque étudiant choisit son sujet.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site de l’école d’été qui vous intéresse.

Institut des sciences cognitives

Fondé en 2003, l'Institut des Sciences Cognitives de l'UQAM vise à favoriser la recherche et le développement de compétences dans le domaine des sciences cognitives, à en partager les connaissances, à faciliter les échanges interdisciplinaires et à animer la communauté locale.

Coordonnées

Institut des sciences cognitives
Local DS-4202
320, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 1L7