• Bannière #5 de l'Institut des sciences cognitives

Étudier à l’ISC

L’Institut encourage le développement de la formation en sciences cognitives principalement par l’organisation des écoles d’été, ainsi que la création des concentrations en sciences cognitives de deuxième et troisième cycle. Plusieurs cours ont été développés par des membres de l’Institut dans le cadre de ces activités et programmes.

Pour encourager les étudiants les plus prometteurs dans ce domaine, l’Institut offre des bourses d’excellence ainsi que des bourses de diffusion de la recherche.

ISC1000 Introduction à l’étude interdisciplinaire de la cognition (ce cours vous permettra de découvrir les sciences cognitives.)

  • Les sciences cognitives utilisent une approche empirique pour tenter de comprendre, chez les humains et les autres animaux, des comportements complexes comme l’apprentissage et la mémoire, le langage, la perception visuelle ou la prise de décision
  • Les sciences cognitives explorent, par exemple, ce qui change dans notre cerveau quand nous faisons des choses.
  • Les sciences cognitives modélisent ces comportements sur des ordinateurs pour tester plus facilement des hypothèses sur les mécanismes de ces processus mentaux.

IRMf - source: http://en.wikipedia.org/wiki/Functional_magnetic_resonance_imaging#mediaviewer/File:Researcher-test.jpg

Pourquoi s’intéresser aux sciences cognitives ?

  • Parce qu’elles tentent de comprendre l’un des objets considérés comme les plus complexes de l’univers connu : le cerveau.
  • Parce qu’elles tentent de percer les mécanismes de l’outil le plus fréquemment utilisé par chacun d’entre nous, la pensée humaine, dans toutes ses facettes : la conscience, le langage, le raisonnement
  • Parce que chacune de ces disciplines recouvre souvent de nombreuses spécialités. Les neurosciences, par exemple, font non seulement appel à toutes les techniques d’enregistrement de l’activité cérébrale (micro-électronique, résonance magnétique …) mais aussi à la biologie, la biologie moléculaire, la physique, la chimie, la pharmacologie, et à l’autre bout du spectre à la neuropsychologie, à l’éthologie ou à la philosophie.
  • À l’inverse, parce qu’une discipline peut apporter sa contribution dans de nombreuses branches des sciences cognitives. Par exemple, un mathématicien pourrait travailler sur des modélisations et des simulations de phénomènes comme la perception ou le raisonnement.

Exemples de parcours multidisciplinaires en sciences cognitives

Vous étudiez en mathématiques ?
Plusieurs domaines des sciences cognitives font appel aux mathématiques. Beaucoup de techniques d’imagerie comme l’imagerie par résonance magnétique nécessitent des calculs complexes, de même que la plupart des simulations. Être capable de comprendre les fondements du problème et les traduire dans le monde mathématique est une tâche naturelle pour un mathématicien ouvert à d’autres domaines, comme les sciences cognitives. L’intelligence artificielle est aussi une branche des sciences cognitives grande « consommatrice » de compétences en mathématiques. Une fois les bases obtenues en sciences cognitives, vous pourrez facilement vous intéresser à tous ces domaines hautement mathématisés parmi lesquels les neurosciences computationnelles, les web sémantique, le développement d’outils d’imagerie ou l’analyse de données d’imagerie, les contrôle temps réel intelligent, etc.

Vous étudiez en chimie, biochimie ou biologie ?
Les sciences cognitives s’intéressent aux bases biologiques du comportement. Le cerveau est un organe comme les autres : il est un élément de l’usine chimique de notre corps, et les sciences cognitives étudient par exemple comment les hormones jouent sur notre comportement (ou sur celui de nos voisins!) ou comment elles régulent le sommeil. En intégrant les sciences cognitives par la porte des bases biologiques du comportement, vous verrez des applications directes de vos connaissances et serez en mesure de comprendre d’autres domaines comme les neurosciences. Et si vous voulez développer encore plus vos connaissances, des professeurs de l’UQAM s’intéressent aussi à la neurotoxicité ou à la neuropharmacologie.

Vous étudiez en informatique ou microélectronique ?
Quand il s’agit de faire « voir » un ordinateur, par exemple pour lui faire conduire une voiture, ou de lui faire analyser un texte (par exemple pour que Google puisse en analyser le contenu), les spécialistes en intelligence artificielle ou en robotique se tournent vers les sciences cognitives pour voir ce que l’on sait sur le système visuel, ou la lecture. En intégrant les sciences cognitives par la porte de la robotique ou de l’intelligence artificielle, vous approfondirez vos connaissances dans ces domaines en ayant une vision plus globale, et pourrez utiliser ces bases pour explorer des nouveaux domaines proches, comme la linguistique computationnelle ou les aspects électroniques d’outils comme l’électro-encéphalogramme.

Vous étudiez en kinanthropologie ?
À la base d’un système cognitif, on retrouve son interaction avec son environnement. L’aspect sensori-moteur, les compétences motrices, le développement moteur ou les intégrations multisensorielles (modalités visuelle, cinesthésique, …) sont tous des éléments abordés par les sciences cognitives. En intégrant les sciences cognitives par la porte de l’aspect sensori-moteur et du système nerveux, vous en améliorerez votre compréhension et serez aussi exposé aux autres éléments intéressants des sciences cognitives.

COURS OFFERTS
Note : les cours qui contiennent une lettre à la fin du sigle (ex. ISC800e) sont listés dans les cours à contenu variable sur le site du registrariat : http://www.etudier.uqam.ca/cours-contenu-variable.

Hiver 2017 :

Automne 2016 : ISC8001 Séminaire d’introduction aux sciences cognitives: éléments et méthodologies. Offert aux étudiants des cycles supérieurs. Le cours sera offert à l’automne 2016, les mercredis de 18h à 21h. Détails.

Hiver 2016 :

Automne 2015 : ISC8001 Séminaire d’introduction aux sciences cognitives: éléments et méthodologies jumelé au ISC9000: Séminaire interdisciplinaire en sciences cognitives. Thème : Architectures cognitives et modélisation de l’esprit.

Hiver 2015 : ISC1000 Introduction à l’étude interdisciplinaire de la cognition. Les mardis de 18h à 21h.

Été 2014  (session intensive du 8 au 18 juillet) ISC800f/ ISC900f. École d’été en sciences cognitives. Pour le programme complet visitez le www.summer14.isc.uqam.ca

Hiver 2014 ISC9000 Séminaire interdisciplinaire en sciences cognitives. Professeurs : Serge Robert et Henry Markovits. Thème : Les grandes controverses en sciences cognitives et les théories du raisonnement.  Les mercredis de 18h à 21h.

Automne 2013 ISC800d/ISC900b Nature et mécanismes de la cognition.  Professeur : Stevan Harnad. Les mardis de 18hs à 21hs

 

Institut des sciences cognitives

Fondé en 2003, l'Institut des Sciences Cognitives de l'UQAM vise à favoriser la recherche et le développement de compétences dans le domaine des sciences cognitives, à en partager les connaissances, à faciliter les échanges interdisciplinaires et à animer la communauté locale.

Coordonnées

Institut des sciences cognitives
Local DS-4202
320, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 1L7

Suivez-nous