Blog Art et Cognition

Art + Bioéthique

Art + Bioéthique : http://www.espaceprojet.net/Exposition-en-cours
en collaboration avec le LABioéthique

(...)

À l'occasion du vernissage de l’exposition Art+Bioéthique, assistez à la performance

France-e(s)t-Mael
duo siamois transatlantique

jeudi 25 février 2016 à partir de 17h
à Espace Projet

A l’aide d’une tablette, d’une connexion Skype et d’un dispositif d’électrostimulation musculaire commandé à distance depuis Bordeaux, l’artiste français Mael Le Mée et la danseuse québécoise France Geoffroy font corps commun le temps d'un « duo siamois transatlantique à Montréal. »

(...)

 

CORPS EN SCÈNE: ACTEURS ET ÉCRANS (3-5 JUIN 2015) / BODIES ON STAGE: ACTING CONFRONTING TECHNOLOGIES (JUNE 3-5 2015)

http://acteurecrans.com/   https://effetsdepresence.uqam.ca

(ce colloque est co-organisé par l'UQAM)

 

Corps en scène : L’acteur face aux écrans [Prise 2]

Colloque international 2015, PARIS, 3-4-5 JUIN
Sorbonne Nouvelle Paris 3 / Université du Québec à Montréal

Depuis une vingtaine d’années, l’apport des nouvelles technologies a modifié en profondeur la scène théâtrale et avec elle, le jeu de l’acteur. Désormais les corps de chair y côtoient fréquemment les corps synthétiques ou hybrides, créant des corporéités mixtes, «mi-chair, mi-calcul» (Couchot) dont l’équilibre varie selon les choix esthétiques des artistes (metteurs en scène, acteurs, concepteurs du spectacle). Que devient l’acteur dans cette confrontation avec la scène transformée? Quelles techniques de jeu ces nouvelles modalités scéniques imposent-elles aux performeurs? Comment les esthétiques nouvelles qui dérivent de ces mutations conjuguent-elles la juxtaposition du charnel et du virtuel? Comment se déploie, dans ce contexte, la présence du performeur? Comment se gère son énergie? Son rapport à la voix? À l’espace? Au temps? Au mouvement?

Le colloque que nous envisageons sera consacré à ces questions et, plus particulièrement, aux formes d’interaction entre l’acteur et les technologies sur la scène, quelque forme qu’elles revêtent (écrans, caméras, micros…) afin de montrer en quoi ces interférences bouleversent les théories du jeu qui ont prévalu jusqu’ici.

Face aux nouveaux dispositifs scéniques, l’acteur se voit contraint de développer des stratégies de travail inédites, lesquelles doivent mener à un jeu souple naviguant entre présence réelle et présence médiatisée. Le metteur en scène lui-même, développant de véritables talents de vidéastes, voire de cinéastes, se trouve au coeur de ce travail de création (FC Bergman, Bud Blumenthal, Guy Cassiers, Romeo Castellucci, Pippo Delbono, Heiner Goebbels, Ivo van Hove, John Jesurun, William Kentridge, Elizabeth Lecompte du Wooster Group, Robert Lepage, Caden Manson et Jemma Nelson du Big Art Group, Simon McBurney de Complicite, Denis Marleau, Katie Mitchell, Fabrice Murgia, Markus Öhrn, Jean-François Peyret, Alain Platel, Jay Scheib, Cyril Teste, Wim Vandekeybus, Marianne Weems, Kris Verdonck ainsi que les compagnies Berlin, CREW, Forced Entertainment, Gob Squad, Motus, Ontroerend Goed, Rimini Protokoll, Station House Opera… pour n’en citer que quelques uns). Aidé de tous ses collaborateurs, et du travail du comédien qui demeure au centre de la scène, il traduit le dialogue des corps (charnels et virtuels) en formes de présences scéniques modifiées, en altérations de l’art de dire. Comment se déclinent ces modifications au jeu scénique? Ont-elles une incidence sur les fondements du jeu d’acteur tel que véhiculé par des approches plus traditionnelles?

Confrontées à ces changements qui touchent la scène contemporaine, comment réagissent les écoles de formation de l’acteur? Demeurent-elles fidèles à une certaine conception plus traditionnelle du jeu corporel et de l’interprétation des textes? Comment négocient-elles la mutation des formes de jeu? Si toute une mouvance artistique modifie l’intégration de la présence de l’acteur en scène – et par le fait même son implication lors du travail de création – ne faut-il pas repenser la formation de l’acteur?

La réflexion proposée s’organisera autour de quelques axes:

1. Les modalités du rapport acteur/performeur et la façon dont certaines pratiques spécifiques négocient la dualité corps charnel/corps numérique (projection, immersion, fragmentation, virtualisation, corps augmenté, mécanisé, avatars, etc.). Cet axe pourra faire appel à quelques pratiques emblématiques permettant de suivre ces mutations.

2. Les modes de travail des metteurs en scène, des acteurs ainsi que des concepteurs du spectacle (direction d’acteurs, répétitions, techniques de jeu) afin d’établir ce dialogue des corps, entre virtuel et réel.

3. Les effets produits sur le spectateur par ces pratiques qui l’interpellent directement puisqu’il est invité à expérimenter ces mutations et que ces dernières modifient profondément le mode de saisie visuelle ou cognitive qu’il opère de la scène.

4. Les voies privilégiées par certaines écoles de formation afin de s’adapter à ces nouvelles modalités scéniques.

Ce colloque s’inscrit dans la suite des journées d’études qui se sont tenues à Paris 3 en 2014.

Modalités de participation

  • Les propositions de communications (300 mots; 2000 signes espaces compris) doivent être acheminées avec une brève notice biobibliographique à acteurecrans@gmail.com avant le 30 novembre 2014.
  • Veuillez indiquer sur le même document votre courrier électronique, votre statut, votre département et votre université (ou votre institut de rattachement).

Organisation: Josette Féral et Louise Poissant
Assistante à l’organisation: Audrey-Anne Cyr
Inscriptions: 130$ avant le 15 mars 2015 / 150$ après cette date / 175$ sur place / 30$ étudiants / gratuit pour les universités partenaires (UQAM, Paris 3, Paris 8, Paris 10)

BRAMS : les 10 prochaines années - 22, 23 octobre 2015

Tenth anniversary symposium of the international laboratory for Brain, Music, and Sound Research

Yes, ten years already…and ten more coming up! You are cordially invited to join BRAMS co-directors Isabelle Peretz and Robert Zatorre, and their colleagues and students, to celebrate the tenth anniversary of the founding of the lab. Over the last decade BRAMS has grown and prospered to become one of the well-recognized groups worldwide for research on music, speech, and human auditory cognitive neuroscience. In this anniversary symposium we have invited several prominent scientists to help us think about where the next ten years of research should be taking us. To that end we will cover novel topics including genetics, education, aging, and social neuroscience.

The anniversary event will also feature a session organized by the Erasmus Mundus program in Auditory Cognitive Neuroscience, featuring faculty and student presentations from this network representing ten European countries, Canada, and the USA.

Registration is required

View Poster

Projection: Is The Man Who Is Tall Happy? : An Animated Conversation with Noam Chomsky - Montréal, 17 juillet

Jeudi 17 juillet 2014, 19 h

LIEU : CINÉMA EXCENTRIS

3536, BOUL. ST-LAURENT, MONTRÉAL

Is The Man Who Is Tall Happy? : An Animated Conversation with Noam Chomsky (Michel Gondry)

France, 2013, 88 min, anglais

Un documentaire d’animation sur Noam Chomsky réalisé par Michel Gondry? Le projet, présenté au dernier festival de Berlin, a de quoi mettre l’eau à la bouche. Produit de trois heures d'entretiens entre le cinéaste français et le fameux linguiste et philosophe américain, Is the Man Who Is Tall Happy? tente de comprendre les fondements de la pensée de Chomsky. Ses théories, sa vision du monde mais aussi des moments plus personnels de sa vie sont illustrés avec brio de la main du réalisateur, par des séquences animées réalisées en solitaire et en toute liberté. Une heure et demie de pur plaisir visuel et intellectuel, où la créativité et l'imagination de Gondry se mettent au service de la rigueur intellectuelle de Chomsky.

Présenté lors des Festivals de Berlin et DOC NYC.
Toutes les infos ici: http://www.ridm.qc.ca/fr/ridm-a-l-annee/docville

Workshop Cognitive Science and the Arts - Cognitive Science Society Conference- Québec, 23 juillet

Organizer: Barbara Tversky, Patrick Healey, David KirshCognitive science and the arts are natural partners. The arts are produced by the mind, the brain, and the body and comprehended, interpreted, and appreciated by the mind, the brain, and the body. The arts make special contributions to cognitive science by providing a rich, natural, multi-sensory, multi-cultural arena for study and
analysis. This workshop will bring together people who have been studying the connections of Cognitive Science and the arts from many different perspectives. Anyone, young or old, interested in presenting either a brief or a longer talk should contact one of us (Patrick Healey, David Kirsh or Barbara Tversky).

Détails ici: http://cognitivesciencesociety.org/conference2014/workshops.html