Recherche

Crisco-Mtl

Tous les événements de CRISCo apparaissent en avant première sur leur page Facebook.

Le Cercle de recherche de l'Institut des sciences cognitives (CRISCo) vise à réunir, autour de présentations, des étudiant-e-s, professeur-e-s de toutes les disciplines ayant un lien avec les sciences cognitives, mais aussi toute autre personne intéressée. Les présentations peuvent être de nature diverse : conférence, présentation d'un travail en cours, présentation d'un texte, proposition d'atelier, animation de discussion, modération de débat, etc. Elles peuvent entre autres s'inscrire dans le cadre de questionnements en philosophie, en psychologie, en linguistique, en neurosciences, en informatique, etc. ayant un lien avec les processus cognitifs.

Né d'un intérêt manifeste pour les sciences cognitives chez de nombreux-ses étudiant-e-s du département de philosophie à l’UQÀM, CRISCo a vu le jour en 2013, à l’initiative de Guillaume Beaulac (maintenant professeur de philosophie à l'Université Concordia). Depuis, CRISCo propose annuellement une dizaine d’activités de diffusion des connaissances à la communauté scientifique.

CRISCo est présentement coordonné par Sarah Arnaud, étudiante au doctorat en philosophie à l'UQÀM, Safae Essafi, étudiante à la maitrise en philosophie à l'UQÀM, et Simon Tremblay, étudiant à la maitrise en philosophie à l'UQÀM.

Pour toute question ou recevoir des informations sur CRISCo : criscomontreal@gmail.com

Rencontres 2016-2017

Mercredi 29 mars 2017- Sophie Poirier, doctorante en psychologie, spécialisée en neuropsychologie, pour une présentation intitulée : « La synesthésie: Une vue sur des habiletés cognitives et créatives extraordinaires? » Elle aura lieu ce mercredi 29 mars à 13h, à l'UQÀM, au local W-5215 (455 René Lévesque Est).

Vendredi 10 mars 2017- Jean Robillard, professeur à la Téluq-UQAM, au W-5215 du département de philosophie (455 René Lévesque Est), à 13h30.La présentation a pour titre : Rationalité, logicalité et langage humains : 3 questions portant sur leurs possibles ancrages dans l'évolution humaine.

Mardi 31 janvier 2017- Roxane Vézina, ingénieure, gestionnaire, et coach exécutif du NeuroLeadership Institute.
La rencontre aura lieu à 14h, au local W-5215. Elle nous présentera le modèle SCARF, (un des modèles du NeuroLeadership Institute): "outil pratique permettant de mieux comprendre relations, impact et intelligence émotionnelle".

Vendredi 28 octobre 2016- Jay Olson, étudiant en psychiatrie à McGill, qui donnera une présentation intitulée : "The power of suggestion in influencing attitudes and behaviour".
Plus d'information et plus d'information.

Rencontres 2015-2016

Jeudi 17 mars 2016 à 14 au au département de philosophie de l'UQAM, au local W-5215 (pavillon Thérèse Casgrain, 5ème étage).
Paul Cisek, professeur agrégé du département de Neurosciences de la faculté de médecine de l'Université de Montréal, pour une conférence intitulée : Reconsidering the foundations of cognitive science.


Jeudi 11 février 2016 à 14h au département de philosophie de l'UQAM, au local W-5215 (pavillon Thérèse Casgrain, 5ème étage).
Pierre Vadnais diplômé du doctorat en Informatique cognitives de l'UQAM, nous présentera les résultats de sa thèse de doctorat lors de cette rencontre. Sa présentation est intitulée : "Neuro-cognition synthétique :  Les réseaux de neurones sémiotiques autopoïétiques"

Jeudi 5 novembre Tim Kenyon, professeur à University of Waterloo nous présentera: "Social cognition in social epistemology."
La séance aura lieu à l'université Concordia, au local H527(pavillon Hall au 1455 de Maisonneuve Ouest), à 14h45.

Jeudi 22 octobre à14h30 à l'UQÀM, au local DS-1950.
Frédéric-Ismaël Banville, doctorant à University of Western Ontario nous présentera "Committing to Heuristics: The Status of Representations in Neuroscience"

Mardi 13 octobre à 14h au département de philosophie de l’UQÀM, au localW-5305 (pavillon Thérèse Casgrain, 5ème étage).
Jimena Terraza et Adriana Machado-Estevam, nous présenteront leur travail en cours, sur le thème suivant : "Le phénomène grammatical de l’obviation dans les langues algonquiennes et la grammaire cognitive de Langacker. "

Rencontres précédentes

La liste des rencontres précédentes est archivée sur le site du CSCM.

Groupe de lecture en Linguistique cognitive

L'Institut des sciences cognitives de l'UQAM a mis sur pied un groupe de lecture focalisant sur la recherche en linguistique cognitive. Le groupe de lecture de l'Institut des sciences cognitives a pour but de permettre aux participant-e-s de discuter des sujets dans ce courant de la linguistique qui met de l'avant le lien entre le langage et l'ensemble des capacités cognitives.

Les rencontres ont lieu une fois par mois. L’objectif est de discuter un article ou un chapitre de livre choisi d’avance. Chaque rencontre est animée par un-e participant-e à tour de rôle. 

En général, nous nous rencontrons les mardis après-midi dans la salle DS-1719. Cependant, selon la disponibilité des participants et de la salle, le jour et l'endroit peuvent changer. Si vous voulez vous joindre à nos activités s'il vous plaît contactez la coordonnatrice Jimena Terraza à terraza.jimena@uqam.ca

Rencontres de l'hiver 2017

 

Le 21 avril 2017 nous recevrons  Reyes Llopis-García professeure à Columbia University, Department of Latin American and Iberian Cultures. Elle animera un atelier le matin sur la grammaire cognitive et l'enseignement de l'espagnol langue étrangère et donnera une conférence intitulée Mind and Body in Space - A Cognitive Linguistics Account for Language Teaching. Détails

Le 27 janvier 2017 nous recevons Laurent Gosselin, professeur de linguistique française à l'Université de Rouen-Normandie, pour un atelier le matin et une conférence l'après-midi. La conférence est intitulée "L'asymétrie modale du temps linguistique : le rôle des visées aspectuelles"

 

Rencontres de l'automne 2016

 

 Le 22 novembre 2016, Djaouida Hamdani a fait une présentation intitulée "Sémantique de la temporalité en arabe" qui résumait les grandes lignes de sa thèse doctorale "Sémantique de la temporalité en arabe parlé d'Alger : valeurs aspectuo-temporelles des formes verbales"

 

Le 27 septembre 2016 Sophie Fournier nous a présenté ses travaux de recherche sur le bambara, langue parlée au Mali. Elle au aussi présenté les théories de la temporalité de Laurent Gosselin. 

 

Rencontres de l'hiver et du printemps 2016

 

Le 17 février 2016 à 10h au DS-1719, Leslie Redmond présentera les résultats d'une recherche menée conjointement avec la professeure Louisette Émirkanian intitulée 

"L'évitement et l'usage des verbes à particules en anglais langue seconde: une étude de cas auprès d'apprenants francophones"

Le 23 mars 2016 à 10hs au DS-1715 nous allons discuter de l'article d'Adele Goldberg "Tuning in to the verb-particle construction in English" .À paraître (2016)  dans Léa Nash and Pollet Samvelian (eds.) Approaches to Complex Predicates. Brill.

Le 27 avril 2016 à 10hs au DS-1715 nous discuterons de l'article de Roëmer et  Ellis de 2014 : Second Language Learner Knowledge of Verb–Argument Constructions: Effects of Language Transfer and Typology paru dans The Modern Language Journal (98, 4).

Le 5 mai 2016 Daphnée Simard a fait une présentation résumant le contenu de l'article suivant: 

"Finding One's Path Into Another Language: On the Expression of Boundary Crossing by English Learners of French" de H. Hendricks et M. Hickman dans The Modern Language Journal, 99, Supplement, (2015)
 
Pauline Palma a animé la discussion et nous a parlé de son projet de recherche en lien avec l'article en question
 
  

Rencontres de l'automne 2015

 

Le 20 novembre 2015 nous recevrons la professeure Adele Goldberg de Princeton pour un atelier sur la grammaire des constructions. Afin de bien profiter de cet atelier, nous consacrerons deux rencontres avant l'évènement qui porteront sur le thème de l'atelier:

La première aura lieu  le mercredi 7 octobre de 14h à 15h30 au DS-3459 et sera animée par Jimena Terraza. L'article à discuter : 
Goldberg, A (2003) Constructions: A new theoretical approach to language,  dans Trends in Cognitive Sciences 7 (5) 219-224.
La deuxième rencontre sera animée par Djaouida Hamdani  le mardi 10 novembre de 14h à 15h30 au DS-3459 . Djaouida va nous parler d'un numéro spécial publié par Jacques François, de l'Université de Caen, qui présente un état de la recherche dans les grammaires de constructions. L'auteur présente un historique du courant théorique ainsi que les différents types de grammaires de constructions actuelles. 
Vous le trouverez aussi en pièce jointe:

François, Jacques (2008) LES GRAMMAIRES DE CONSTRUCTION un bâtiment ouvert aux quatre vents, Cahier du CRISCO numéro 26

 

Rencontres de la session de printemps 2015

 

 Le 12 mai 2015 à 14h. DS-1719

Djaouida Hamdani a animé la discussion sur l'article Marqueurs référentiels et processus interprétatifs : pour une approche "plus sémantique" de Georges Kleiberg (1990) publié dans Cahiers de linguistique française 11, pp. 241-258.

Jessica Payeras a animé la discussion sur l'article Discussing the Language and Thought of Motion in Second Language Speakers de Vivian Cook (2015) publié dans The Modern Language Journal

 

Rencontres de l'hiver 2015:

 

 Le 1er et 15 avril 2015

Adriana Machado Estevam a animé deux rencontres sur l'article Conceptual Reference Points: A Cognitive Grammar Account of Pronominal Anaphora Constraints de Karen van Hoek (1995) publié dansLanguage, Vol. 71, No. 2, pp. 310-340

 Le 11 février 2015

Élisabeth Smith a animée  la suite de la rencontre entamée en décembre, cette fois-ci autour de l'article  Computing Semantic Relatedness using Wikipedia-based Explicit Semantic Analysis dEvgeniy Gabrilovich et  Shaul Markovitch (2007) publié dans les Proceedings of the 20th international joint conference on Artifical intelligence, pp. 1606-1611

 

Rencontres de l'automne 2014

Le 15 décembre 2014

Élisabeth Smith a animée  la rencontre autour de l'article Transforming Wikipedia into a large scale multilingual concept network (2012) de Vivi Nastase et Michael Strube publié dans la revue Artificial Intelligence 

http://dx.doi.org/10.1016/j.artint.2012.06.008

Le 24 novembre 2014

Djaouida Hamdani a animé la discussion sur la temporalité à partir du chapitre 3 'Temporalité' du livre de Gosselin Sémantique et traitement automatique du langage naturel (2005) publié par De Boeck Supérieur.

Art et Cognition


“Art et Cognition” vise à créer un espace de discussion et de collaboration entre intervenants des sciences cognitives (chercheurs et praticiens) et des arts (chercheurs et artistes). Les activités y prenant place manifestent une représentation équilibrée des deux disciplines. Ces activités peuvent prendre la forme de journées thématiques, d’ateliers, de conférences et de performances.

 

Nouvellesrss_icon

19/09/17 - Bourse de diffusion - Septembre 2017

Le concours de Bourses de diffusion de la recherche se termine le 29 septembre 2017.  Détails.

22/06/17 - Annonce de l'École d'été 2018

L'École d'été 2018 sera sous le thème Le problème des autres esprits: sensibilité et cognition animale.  Rendez-vous sur notre Facebook[…]

5/06/17 - ISC8001 - Automne 2017

Automne 2017 – ISC8001 Séminaire d'introduction aux sciences cognitives : éléments et méthodologies. Le descripteur officiel du cours se trouve à[…]

31/01/17 - Cognitio 2017

Le colloque Cognitio 2017 se déroulera sous le thème Esprits affectifs : les sciences cognitives des émotions et des affects. Détails. […]

11/01/17 - L'art comme cognition incarnée

Hexagram, en collaboration avec l'Institut des sciences cognitives (UQAM), organise un événement-rencontre sur le thème de « L’art comme cognition[…]


Voir tous les billets

Recherche

L’Institut supporte et encourage plusieurs activités dans le domaine des sciences cognitives. Vous trouverez décrits dans la section pôles de recherche les guides proposés par l’Institut à ses membres et à ses projets pour structurer les activités de recherche. La section conférence annonce et publie des liens sur les conférences et présentations publiques que l’Institut supporte ou organise (avec un traitement particulier pour Cognitio et les conférences en Informatique cognitive).

IC

Colloque Informatique Cognitive 2011 — L'informatique cognitive et sa place dans l'industrie (IC 2011)

https://sites.google.com/site/icetsaplacedanslindustrie/

Cette rencontre entre étudiants, chercheurs et professionnels a pour objectifs de présenter un panorama des dernières avancées en informatique cognitive (IC). Une journée sera dédiée aux applications industrielles, l'autre abordera divers thèmes contemporains en informatique cognitive. Les champs de compétence actuels de l'IC sont notamment la genèse de l'extraction et de l'acquisition des connaissances (traitement cognitif de la langue naturelle, techniques informatiques pour l'extraction de connaissances, perception, vision artificielle, analyse d'images), la modélisation des connaissances et des stratégies de résolution de problèmes (analyse et codification des connaissances; modélisation informatique de l'apprentissage humain et de l'apprentissage machine; enseignement intelligemment assisté) et la communication des connaissances (interfaces de communication; communication entre des machines; systèmes d'aide à la décision).

Colloque Informatique Cognitive 2010 — Les enjeux et les apports de l’informatique cognitive

http://www.acfas.net/programme/c_78_639.html

À ses débuts dans les années 1990, l’informatique cognitive (IC) se définissait comme un domaine de recherche appliquée faisant appel à la fois aux sciences cognitives, surtout concernant avec les processus cognitifs considérés comme des manifestations de l’intelligence, et aux technologies de l’intelligence artificielle pour le développement d’applications de type systèmes experts destinées aux organisations, entre autres sous forme de tuteurs intelligents. L’IC se consacrait aussi à la mise au point de méthodes, de techniques et d’outils permettant le développement de modèles pour des systèmes à base de connaissances destinés à soutenir certaines activités produites par les organisations. Depuis ce temps, le domaine de l’informatique cognitive a évolué et l’on peut maintenant y distinguer divers courants, dont l’un est principalement identifié au chercheur canadien Yingxu Wang (University of Calgary). Dans ce nouveau contexte, la définition de l’IC s’est élargie sur le plan théorique, mais elle a perdu son caractère appliqué aux organisations.

L’informatique cognitive est un domaine de recherche fondamentale et appliquée visant à la fois la conception de technologies cognitives de nature informatique et la conception de technologies informatiques au service des sciences cognitives. Parmi ses champs de compétence actuels, on compte notamment la genèse de l’extraction et de l’acquisition des connaissances (traitement cognitif de la langue naturelle, techniques informatiques pour l’extraction de connaissances, perception, vision artificielle, analyse d’images), la modélisation des connaissances et des stratégies de résolution de problèmes (analyse et codification des connaissances, modélisation informatique de l’apprentissage humain et de l’apprentissage machine, enseignement intelligemment assisté, etc.) et la communication des connaissances (interfaces de communication, communication entre des machines, systèmes d’aide à la décision).

Cognitio

Cognitio est un colloque de jeunes chercheurs d’une grande qualité se tenant chaque année à l’UQAM depuis 2004.

Ce colloque a pour but de présenter un état des lieux de la recherche cognitive actuelle (théorique et empirique) et de permettre des échanges entre de jeunes chercheurs de différentes disciplines, intéressés par les mêmes problématiques. Des étudiants en sciences cognitives, robotique, biologie, psychologie, anthropologie cognitive, linguistique, philosophie et neurosciences y présentent des communications.

 

Cognitio 2017 - Esprits affectifs : les sciences cognitives des émotions et des affects
Détails

Cognitio 2015- Esprits atypiques: les sciences cognitives de la différence et de la potentialité
Détails

Cognitio 2013- Esprits créatifs : origines cognitives de l'art et de la découverte
Détails

Cognitio 2011 — Esprits non humains : cognition animale, artificielle ou autre
Détails

Cognitio 2009 — L’évolution de la culture et de la cognition
Détails

Cognitio 2007 — La cognition sociale
Détails

Cognitio 2006 — Au-delà du cerveau : la cognition incarnée, située et distribuée
Détails

Cognitio 2005 - Être ou ne pas être: cognition et décision
Détails

Cognitio 2004 - Matière et esprit
Détails

Colloques

Chaque année, l’Institut des sciences cognitives (ISC) s’implique activement dans l’organisation des colloques étudiants Cognitio et Informatique Cognitive.

Partenariats et collaborations

Par l’intermédiaire de ses membres, l’Institut s’intègre dans une constellation de partenariats et de collaborations avec d’autres entités, qu’il s’agisse de laboratoires de recherche, d’universités, d’entreprises, etc.

 

Soutien au développement

Soutien à la recherche

L’ISC apporte à ses membres un soutien à la recherche sous plusieurs formes: 

  • Informations ciblées sur les opportunités de financement ou de partenariats.
  • Support à la préparation de demande de financement (co-rédaction, relecture, recherche et préparation d’information, lettres d’appui, fonds de contrepartie en nature, etc.)
  • Mise en évidence des travaux de ses membres et des activités des pôles.
  • Occasionnellement, support financier pour les activités des membres, en favorisant les activités étudiantes.
  • Support à la publication et à la diffusion de résultats de recherche (Cahiers de l'ISC, dépot institutionnel en libre accès Archipel, ...)
  • Bourses pour les étudiants.

Certains de ces services sont offerts de manière systématique à nos membres, mais nous supportons aussi des projets spécifique. Nous incitons nos membres, autant professeurs qu’étudiants, à nous contacter pour nous faire part de leurs projets.

Soutien évenementiel

L'ISC supporte et appuie les activités de recherche (ateliers) ou de diffusion (conférences) organisées par ses membres ou leurs étudiants. Notre support peut être financier ou humain et varie en fonction des budgets disponibles et des projets dans lesquels nous sommes déjà impliqués. 

 

Thèmes transversaux

Des thèmes transversaux permettent d’explorer des notions communes à de nombreuses disciplines constituantes des sciences cognitives dans une approche transdisciplinaire par essence. Ces thèmes sont explorés à travers les quatre pôles présentés qui servent alors de guides. Né à la suite de l’institut d’été de 2003, le premier thème de recherche transversal porte sur la catégorisation.

Thème de recherche — catégorisation

Le domaine de la catégorisation est, historiquement, le premier thème transversal approché par l’Institut. Aux côtés de l’Institut d’été 2003 et de la publication du Handbook of Categorization in Cognitive Science plusieurs projets de recherche traitant de la catégorisation existent au sein de l’Institut.

Pôle 4 : Apprentissage

Les recherches de ce pôle s'articulent autour de différents axes de recherche en lien avec la cognition et l’apprentissage, lesquels sont issus du développement de connaissances dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’éducation, de la psychologie cognitive et de l’interaction humain-machine. Deux axes principaux se dégagent.

Le premier touche le développement et l’utilisation d’environnements d’apprentissage intelligents et la personnalisation de l’apprentissage par l’utilisation de ces environnements. Il est ainsi question notamment de l’étude des systèmes tutoriels intelligents et d’autres environnements informatiques pour l’apprentissage humain (p.ex., Serious games, cours en ligne massifs et ouverts (CLMO), etc.).

Le second thème regroupe des intérêts liés à l’utilisation de mesures comportementales et/ou psychophysiologiques visant l’étude des fonctions cognitives (p.ex., mémoire, attention) mises en œuvre lors du développement des savoirs et des savoirs d’action. Ainsi, les recherches issues de cet axe visent à mieux comprendre et à modéliser l’apprentissage dans différents domaines, dont le langage et la catégorisation. Certains travaux se penchent également sur l’apprentissage chez l’animal.

Chercheurs internes

Julien Mercier  (responsable de pôle)

A. Achim, J. Basque, A. Bondin Massé, J. Bourdeau, H. Cohen, M.-S. Drouin, V. Fortier, D. Foucambert, R. Hotte, J. Izquierdo, J.-F. Gagnon, L.-A. Giraldeau, S. Harnad, L. Laplante, H. Markovits, , R. Nkambou, H. Poissant, R. Proulx, B. Pudelko, I. Rouleau

Chercheurs et groupes externes

  • TELUQ : CIRTA, LICEF, J. Bourdeau, G. Paquette
  • Université de Montréal : GRITI, C. Frasson
  • Université McGill : C. Frederiksen, A. Breuleux et S. Lajoie

 

Pôle 3 : Approches computationnelles : théories, architectures et ingénierie des connaissances

Approches computationnelles : théories, architectures et ingénierie des connaissances

Les recherches de ce pôle se déploient surtout dans les deux axes de recherche suivants en liaison avec les orientations du doctorat en informatique cognitive, programme dans lequel sont impliqués la plupart des professeurs-chercheurs de ce pôle :

A.      L’axe de la théorie des connaissances qui est un champ multidisciplinaire à l’interface de la philosophie, de la psychologie, de l’informatique et de la linguistique.  Cet axe étudie les notions de catégorie et catégorisation, les croyances et les concepts ainsi que les représentations mentales complexes. 

B.    Autour de l’axe architectures et ingénierie des connaissances, se rassemblent des démarches de recherche en synergie avec les sciences du design orientées soit vers les réalisations concrètes en AI, robotique,  environnements d’apprentissage intelligents, jeux formatifs etc., soit vers la conception d’architectures cognitives innovantes.

Des chercheurs de ce pôle explorent également des solutions qui relèvent des humanités numériques, favorisant la diffusion ainsi que la valorisation du savoir.

Chercheurs internes

Hakim Lounis (responsable de pôle)

L. Bouchard, A.-M. Di Sciullo, L. Emirkanian, C. Garnier, G. Gauthier, R. Godin, S. Harnad, B. Kerhervé, B. Lefebvre, A. Lejeune, G. Levesque, H. Markovits, M. Marion, J.-G. Meunier, H. Mili, R. Missaoui, R. Nkambou, C. Panaccio, P. Plante, P. Poirier, S. Robert, A. Voizard.

Groupes internes

  • Chaire de recherche du Canada en philosophie de la logique et des mathématiques;
  • Chaire de recherche du Canada en Sciences cognitives;
  • Chaire de recherche du Canada en théorie de la connaissance;
  • Laboratoire de recherche sur la gestion, diffusion, et acquisition de connaissances (GDAC);
  • Laboratoire de recherche en représentation de connaissance (LARC);
  • Groupe de recherche sur l’asymétrie des langues naturelles;
  • Laboratoire d’analyse cognitive de l’information (LANCI).

Chercheurs et groupes externes

  • Center for the Study of Learning and Performance (CLSP ; U. Concordia);
  • École de Technologie Supérieure;
  • Groupe de recherche interuniversitaire en tutoriels intelligents (GRITI; U. Montréal);
  • Institut des matériaux et systèmes intelligents (IMSI; U. de Sherbrooke);
  • Institut Jean-Nicod (école Normale Supérieure, Paris);
  • LICEF (Télé-Université) : en modélisation des connaissances, F. Henri, G. Paquette, A.-J. Deschênes, R. Hotte, H. Saliah, J. Basque; en extraction et acquisition des connaissances, C. Rigault; en ingénierie ontologique, J. Bourdeau;
  • Université de Paris 13 : Christophe Fouqueré (Laboratoire d’Informatique de Paris Nord); Fabrice Isaac (Laboratoire de linguistique informatique).

 

Pôle 2 : Perception et action

Ce pôle réunit les programmes de recherche visant à faire progresser les modèles de la perception et de l’action volontaire. Les disciplines d’origine de ces travaux comprennent la psychologie, les neurosciences, la philosophie et l’informatique cognitive.

Parmi les programmes associés à ce pôle, on retrouve des travaux sur les processus constructifs en perception, y compris l’influence du contexte et des apprentissages. On retrouve aussi des travaux sur la modulation et la régulation des contenus conscients et du comportement par l’attention, les buts, les motivations et les émotions. Le pôle intègre aussi des programmes de recherche sur le contrôle volontaire des actions, la planification, les scénarii d’actions et la cognition prospective. Plusieurs approches sont représentées dans ces travaux, y compris l’analyse théorique (p. ex. quelles sont les conditions de l’action volontaire, quel est le rôle des émotions dans la coordination sociale, etc.), l’analyse de la performance (p. ex. quelles sont les composantes de l’attention ou de la planification, quel rôle jouent les émotions dans notre architecture cognitive, quels processus sont touchés dans les troubles cognitifs, etc.), l’analyse neurophysiologique (quels sont les systèmes actifs pendant l’action volontaire, quel est leur rôle), la modélisation formelle (p. ex. la simulation des interactions réciproques entre différents systèmes cérébraux pour dériver des prédictions sur les fonctions des composantes) et l’approche expérimentale (p. ex. quels sont les effets des troubles de l’attention sur la performance dans différentes tâches).

Outre les travaux de recherche fondamentale, certains de ces programmes visent à développer des prédicateurs de la performance individuelle (tests, marqueurs neurobiologiques, etc.). Ce pôle s’intéresse également à la théorie de la décision et à la théorie des jeux.

Chercheurs internes

Isabelle Soulières (responsable de pôle)

A. Achim, M.-A. Bédard, C. Braun, N. Chevalier, H Cohen, P. Dumouchel, L. Faucher, D. Fisette, L. Godbout, U. Hess, J. Mercier, J.-G. Meunier, R. Nkambou, P. Poirier, H. Poissant, F. Richer, I. Rouleau, R. Vallerand.

Groupes internes

Chercheurs et groupes externes

  • Association québecoise sur les troubles d’apprentissage (AQUETA);
  • École de Technologie Supérieure (E. Fimbel);
  • Institut Jean-Nicod (Paris) (E. Pacherie);
  • Université de Montréal (P. Blanchet, J. P. Soucy, Y. Boulanger);
  • Université Laval (R. Bilodeau);
  • UQTR (L. Godbout);
  • Université McGill (E. Kehayia, M. Lepage, G. Rouleau).

 

Pôle 1 : Langue, langage et parole

Ce pôle s'intéresse aux bases cognitives et neurologiques du langage sous toutes ses formes: signé, oral, et écrit. Il touche ainsi à l'étude du développement du langage tant dans une perspective historique que dans une perspective d'acquisition. Des travaux se penchent également sur l'étude des patrons empiriques de perception et de production de langage ainsi que sur l'interaction entre langage et d'autres facultés cognitives générales telles que la mémoire de travail. 

Les chercheurs associés à ce pôle appliquent les résultats de leurs travaux en développement, interaction, perception, et production du langage aux modèles de traitement automatique des patrons langagiers, à l'enseignement/ apprentissage des langues, et aux retombées possibles pour le traitement des troubles langagiers.

Chercheurs internes

Jessica Payeras-Robles (responsable de pôle)

A. Bondin-Massé, H. Cohen, A.-M. DiSciullo, L. Emirkanian, V. Fortier, D. Foucambert, S. Harnad, M. Labelle, C. Lefebvre, J. Lumsden, L. Ménard, C. Panaccio, A.-M. Parisot, A. Rochette, R. Shi, D. Simard, Elisabeth A. Smith, J. Terraza, D. Valois

Chercheurs et groupes externes

 

Pôles de recherche

Quatre pôles de recherche sont définis, de façon à tisser des liens entre les programmes de recherche des différents membres, mais aussi pour focaliser ces derniers. La coordination des activités au sein de pôles dynamiques favorise en outre le recrutement d’étudiants et assure une formation intégrée en sciences cognitives. Ces quatre pôles de recherche sont :

Langue, langage et parole. Ce pôle comprend les recherches sur la parole et le langage, ainsi que les recherches sur la langue et sa modélisation en tant que système organisé de signes utilisé par les membres d’une même communauté. Il comprend des programmes de recherche en linguistique (par exemple l’étude du langage en tant que structure de connaissances), en phonétique (par exemple sur la prosodie et le contrôle moteur de la parole), en psycholinguistique (par exemple sur l’acquisition du langage ou l’apprentissage d’une langue seconde) et en neurolinguistique (par exemple sur les lésions et les troubles de la parole et du langage) (Plus de détails : Pôle 1 : Langue, langage et parole)

Perception et action. Ce pôle réunit les programmes de recherche visant à faire progresser les modèles de la perception et de l’action volontaire. Il comprend des travaux sur les processus constructifs en perception (y compris l’influence du contexte et des apprentissages), sur la modulation et la régulation des contenus conscients et du comportement par l’attention, sur les buts, sur les motivations et sur les émotions. Il intègre aussi des programmes de recherche sur le contrôle volontaire des actions, la planification, les scénarii d’actions et la cognition prospective. Ce pôle s’intéresse également à la théorie de la décision et à la théorie des jeux. (Plus de détails : Pôle 2 : Perception et action)

Approches computationnelles: théories, architectures et ingénierie des connaissances. Ce pôle concerne la recherche reliée au traitement des connaissances et couvre trois grands axes thématiques : premièrement, la clarification théorique des notions de concept, de représentation intentionnelle et d’attitudes propositionnelles, et l’évaluation de leur portée. Deuxièmement, les processus d’extraction et d’acquisition des connaissances, qui mettent l’accent sur les techniques informatiques tout en faisant preuve d’un souci de plausibilité cognitive. Troisièmement, la modélisation des connaissances, orientée vers la mise en forme informatique à l’aide de modes de représentation se rapprochant de ceux de la cognition humaine. (Plus de détails : Pôle 3 :Approches computationnelles: théories, architectures et ingénierie des connaissances)

Apprentissage. Les recherches de ce pôle s'articulent autour de différents axes de recherche en lien avec la cognition et l’apprentissage, lesquels sont issus du développement de connaissances dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’éducation, de la psychologie cognitive et de l’interaction humain-machine.. (Plus de détails : Pôle 4 : Apprentissage)

 

 

Des thèmes transversaux, comme la catégorisation, permettent d’explorer des notions communes à de nombreuses disciplines constituantes des sciences cognitives dans une approche transdisciplinaire par essence. Ces thèmes sont explorés à travers les quatre pôles présentés qui servent alors de guides (voir section Thèmes transversaux).